Conseil Economique Français au Nicaragua

La France est présente au Nicaragua depuis plus d’un demi-siècle. Bien que dans plusieurs secteurs les entrepreneurs français occupent une place confortable, l’hexagone n’est, de loin, pas le premier partenaire économique du pays des lacs et des volcans. Pour ce qui est du Nicaragua, les relations économiques sont à écrire au présent mais aussi et surtout au futur.

La Chambre de Commerce Franco- Nicaraguayenne (CCFRNIC), qui a ouvert un bureau fin 2014, est soutenue par l’Ambassade de France qui l’héberge en son sein. Cette entité profite à l’ensemble des acteurs français privés et publics sur le terrain. Les émissaires du service économique régional annoncent une volonté de développement des relations avec le Nicaragua. Des entrepreneurs français, présents depuis plusieurs décennies, font également office d’éléments incontournables de la présence économique française.

Afin de gagner en influence au Nicaragua, l’idée de la création d’un Conseil Économique a été annoncée par son excellence Monsieur Antoine Joly, Ambassadeur de France au Nicaragua.

Ce Conseil, dont la constitution n’est pas définitive, invite institutions et entrepreneurs français à échanger des données économiques et à se rassembler trimestriellement.

Le Conseil n’attribue à ses membres aucun statut particulier, sa création ne vient en rien modifier l’organisation du dispositif en place. Il facilite la circulation d’informations se rapportant à l’économie française au Nicaragua.

Membres en devenir

Le Conseil Économique Français au Nicaragua est ouvert aux nouveaux membres. Il ne s’agit en rien d’un club où l’adhésion est payante, même si l’adhésion est conditionnée. Les membres ciblés sont des français ou des franco-nicaraguayens appartenant la communauté d’affaires au Nicaragua. Les entreprises ayant un statut français et étant représentées au Nicaragua peuvent également postuler.

Dernière modification : 20/10/2016

Haut de page